Un nouveau brise-glace pour Fednav dans l’Arctique Canadien

20 mars 2014

Montréal, le 20 mars 2014 – Fednav annonce l’arrivée au Canada de son dernier brise-glace spécialisé, le Nunavik. Construit au chantier naval JMU Tsu, au Japon, le navire servira à exporter le minerai produit à la mine de Nunavik Nickel, à la baie Déception, dans le Nord du Québec par la compagnie Canadian Royalties. Le navire approvisionnera également la mine en matériel et carburant, et ce, douze mois par année.

Coté Classe polaire 4, le Nunavik est le vraquier brise-glace le plus puissant au monde. Il est pratiquement identique à l’Umiak I, navire de Fednav desservant la mine de Voisey’s Bay dans le nord du Labrador. Il naviguera dans les glaces de l’Arctique douze mois par année, sans avoir besoin d’escorte. Le Nunavik pourra avancer dans des conditions extrêmes : il est capable de naviguer à vitesse continue (à 3 nœuds) dans 1,5 m de glace.

Le navire a été conçu par Fednav et JMU pour naviguer entre la baie Déception et le Nord de l’Europe douze mois par année. Son moteur développe 29 600 ch, soit trois fois la puissance d’un vraquier-type de même taille. Le Nunavik pourra compter sur le soutien de Services Techniques Enfotec, une filiale de Fednav, qui lui fournira de l’information à jour sur l’état des glaces par l’entremise du système de navigation IceNav.

Le Nunavik est doté des dernières technologies environnementales, comme un moteur Tier II qui réduit les émissions d’oxyde d’azote de 20% et le premier système de traitement des eaux de ballast installé sur un navire d’un armateur canadien.

« Fednav est particulièrement fière de l’arrivée de ce nouveau navire, a déclaré Paul Pathy, président et cochef de la direction de Fednav limitée. Il représente l’engagement de Fednav envers le développement minier dans l’Arctique, en proposant un navire performant et respectueux de l’environnement. »

En nommant son nouveau navire Nunavik, Fednav a voulu reconnaître la région dans laquelle il opérera ainsi que ses habitants et le projet de son partenaire Nunavik Nickel.

 

Retour aux communiqués de presse