Les émissions atmosphériques

CONTEXTE

L’industrie du transport est une source significative  de pollution atmosphérique et de gaz à effet de serre (GES). Le transport maritime est de loin le mode de transport de marchandises le plus respectueux de l’environnement, puisqu’il produit moins de GES par tonne-kilomètre de marchandises transportées. Cependant, il demeure une source de GES et d’autres types d’émissions atmosphériques.

Chez Fednav, on sait que le fonctionnement des navires produit des émissions atmosphériques comme les oxydes d’azote (NOx), les oxydes de soufre (SOx), des matières particulaires et le dioxyde de carbone (CO2), ce qui affecte la qualité de l’air au niveau local et régional et peut également contribuer au changement climatique pour ce qui est du CO2.

En général, les règlementations internationales et nationales ayant trait au contrôle et à la réduction des émissions atmosphériques causées par les navires internationaux sont toujours en développement ou n’ont pas encore été ratifiées. Fednav a cependant adopté une politique visant à diminuer les émissions atmosphériques de sa flotte.

 

POLITIQUE

La politique de Fednav en matière de réduction des émissions atmosphériques est fondée sur le principe qu’une approche globale tenant compte des différents aspects et éléments de ces émissions donnera de meilleurs résultats. Cette question est complexe et il n’existe pas de solution unique; des améliorations tangibles naîtront de multiples initiatives. Il est crucial de pouvoir surveiller et quantifier les progrès.

1.      Efficacité énergétique : nous sommes persuadés que l’efficacité énergétique est le premier domaine où il nous est possible de parvenir à des améliorations à court et à long termes. La baisse de la consommation de carburant se traduit par une diminution proportionnelle d’émissions de CO2 mais aussi de celles de SOx, de NOx et de particules. Un certain nombre d’initiatives concrètes sont déjà en place ou le seront dans le but de diminuer la consommation énergétique (voir les mesures d’efficacité énergétique de Fednav).

2.      Carburants plus propres : Fednav s’est engagée à toujours utiliser des carburants plus propres pour ses navires (afin de diminuer les émissions de dioxyde de soufre et de particules). La mesure de nos émissions et les systèmes d’inventaire (voir le point 5) nous permettront d’évaluer les améliorations et d’établir des cibles de réduction perceptibles.

3.      Nouvelles technologies : De nouvelles technologies en matière de traitement des gaz d’échappement et autres améliorations liées au moteur sont mises au point en ce moment. Fednav s’est engagée à soutenir la mise au point de nouvelles technologies prometteuses lorsque l’occasion se présente. Elle s’est également engagée à installer sur l’ensemble de ses nouveaux navires les technologies de réductions des émissions ayant fait leurs preuves, viables et disponibles.

4.      Sensibilisation opérationnelle : Fednav s’est engagée à veiller à ce que le personnel concerné et les équipages de ses navires soient sensibilisés et formés à l’importance de ses objectifs en matière de réduction des émissions atmosphériques.

5.      Outils de mesure et système d’inventaire : Pour pouvoir mesurer les améliorations en matière d’émissions, il est essentiel de disposer d’un système d’inventaire fiable. Fednav a mis au point ce système d’inventaire et s’engage à l’avenir à le tenir à jour pour que les cibles d’amélioration puissent être identifiées et les progrès mesurés.